Le Conseil Municipal

Organisation et services

4 700 âmes à Robion  d’après les chiffres de l’INSEE de ce début d’année. Le recensement du mois de février aurait dû affiner le décompte, mais il est à craindre que le manque d’enthousiasme de certains foyers robionnais à répondre aux agents recenseurs ne le permette pas  pour des raisons difficilement recevables : pas le temps ! Peur fantasmée de renseigner les impôts ! Aucun affect pour sa commune… et je reste poli !

Dommage, les aides financières de l’Etat aux communes sont pour partie conditionnées à ce comptage précis.

Nous pouvons néanmoins féliciter les personnes qui ont procédé à la collecte des données avec persévérance, et remercier toutes les familles qui leur ont réservé un chaleureux accueil.

Notre collectivité grandit à un rythme constant : 2000 habitants en 1962, 3000 en 1982, 4000 en 2002 et certainement pas très loin des 5000 en 2022.

Une attractivité qui souligne l’intérêt porté à notre territoire, sur un temps long, par le travail de générations d’acteurs robionnais  qui ont « fait Robion » village, puis petite ville authentique, dynamique où il fait bon vivre.

A ce constat s’ensuit régulièrement la même question légitime : jusqu’où allons nous grandir ?

Question qui sous entend une inquiétude identitaire, la crainte que l’avenir de notre commune ne ressemble pas à son passé. Pourtant, d’un point de vue humain ou bien économique, l’apport de nouveaux foyers nous a toujours été profitable. On ne compte plus les « nouveaux Robionnais » qui ont à cœur de s’investir pour leur nouveau port d’attache aux cotés des « figures historiques » de la commune. À noter toutefois que personne n’a encore statué sur la notion de nouveaux et vieux Robionnais !!!

Pour autant, notre territoire n’est pas extensible à souhait et notre capacité d’accueil est limitée.

Au nord, la zone inondable du Coulon nous contraint fortement. Au sud, le Luberon, espace naturel sensible est sanctuarisé. L’est et L’ouest de Robion sont devenus des trames vertes à préserver pour interdire un continuum urbain qui verrait la plaine totalement bâtie de Coustellet à Cavaillon.

La terre agricole, bien précieux sous-estimé, est ainsi durablement  préservée par des réglementations environnementales exigeantes et contraignantes mais à la hauteur de l’enjeu climatique.

L’étalement urbain à perte de vue étant un non-sens écologique, optimiser l’espace urbain déjà existant devient donc un objectif majeur pour toutes les communes. Notre PLU a bien pris en compte ces nouvelles mesures pour évoluer vers une ville plus vertueuse, certes plus dense mais aussi plus verte avec de nouveaux espaces publics enherbés, des sols moins goudronnés, plantés d’arbres pour limiter les îlots de chaleur urbaine.

Mais tous ces efforts pour une ville plus saine et agréable à vivre resteront vains si  la voiture ne cède pas un peu de place aux mobilités douces. Force est de constater que nos 17 Kms de voirie urbaine n’ont pas été conçus pour une séparation des usages motorisés et cyclables. Rien de bien surprenant, même les villes aujourd’hui les plus en avance sur les mobilités douces ont été confrontées à l’étroitesse de leurs rues et à l’impossibilité de tracer des pistes dédiées au vélo là où elles le souhaitaient. Elles ont tout de même obtenu une forte augmentation des déplacements en vélo par la généralisation du 30 Km/h avec des co-bénéfices immédiats : moins de pollution, moins de bruit , plus de sécurité pour tous.

Le CEREMA, organisme d’Etat partenaire des collectivités dans la mise en place des mobilités douces juge plus sécurisante l’intégration des cyclistes dans la circulation en zone trente .

La FUB, puissante fédération des usagers de la bicyclette  souligne également que l’utilisation de la bande cyclable en zone trente ne produit pas d’effet sécuritaire et accentue même les conflits aux carrefours et  ronds-points en positionnant le cycliste dans l’angle mort.

Les 400 mètres linéaires  de l’avenue Albert Camus, qui seront rénovés de juillet à décembre intègrent l’ensemble de ces réflexions et retours d’expériences de villes étrangères ou françaises « pro vélo ».

Invariablement, il y est constaté une diminution de l’accidentologie cycliste par leur plus grande visibilité et le marquage social de leur légitimité sur la chaussée face aux usagers motorisés.

En définitive, il faudrait bien peu de choses pour que nous retrouvions une ville apaisée, plus agréable  à circuler pour les piétons, les cyclistes et aussi pour les automobilistes sans que l’usage urbain des voitures soit remis en cause. Tous les modes de déplacements sont légitimes dès lors que les règles de bonne conduite et de respect mutuel sont respectées. 

Long et difficile objectif ! Assurément, et d’autant plus que bon nombre de nos problèmes sociétaux proviennent de nos rythmes de vie emballés misant sur la rapidité de nos déplacements pour espérer reconquérir quelques minutes perdues… !

L’été qui s’offre à nous avec ses petits temps de répit sera peut-être le bon moment pour repenser notre rapport au temps, et le retrouver…! En quelque sorte remettre les pendules à l’heure pour que nos vies et nos interactions sociales dans la rue en soient plus apaisées et rassurantes.

Un bien bel été à toutes et tous.

4 700 âmes à Robion  d’après les chiffres de l’INSEE de ce début d’année. Le recensement du mois de février aurait dû affiner le décompte, mais il est à craindre que le manque d’enthousiasme de certains foyers robionnais à répondre aux agents recenseurs ne le permette pas  pour des raisons difficilement recevables : pas le temps ! Peur fantasmée de renseigner les impôts ! Aucun affect pour sa commune… et je reste poli !

Dommage, les aides financières de l’Etat aux communes sont pour partie conditionnées à ce comptage précis.

Nous pouvons néanmoins féliciter les personnes qui ont procédé à la collecte des données avec persévérance, et remercier toutes les familles qui leur ont réservé un chaleureux accueil.

Notre collectivité grandit à un rythme constant : 2000 habitants en 1962, 3000 en 1982, 4000 en 2002 et certainement pas très loin des 5000 en 2022.

Une attractivité qui souligne l’intérêt porté à notre territoire, sur un temps long, par le travail de générations d’acteurs robionnais  qui ont « fait Robion » village, puis petite ville authentique, dynamique où il fait bon vivre.

A ce constat s’ensuit régulièrement la même question légitime : jusqu’où allons nous grandir ?

Question qui sous entend une inquiétude identitaire, la crainte que l’avenir de notre commune ne ressemble pas à son passé. Pourtant, d’un point de vue humain ou bien économique, l’apport de nouveaux foyers nous a toujours été profitable. On ne compte plus les « nouveaux Robionnais » qui ont à cœur de s’investir pour leur nouveau port d’attache aux cotés des « figures historiques » de la commune. À noter toutefois que personne n’a encore statué sur la notion de nouveaux et vieux Robionnais !!!

Pour autant, notre territoire n’est pas extensible à souhait et notre capacité d’accueil est limitée.

Au nord, la zone inondable du Coulon nous contraint fortement. Au sud, le Luberon, espace naturel sensible est sanctuarisé. L’est et L’ouest de Robion sont devenus des trames vertes à préserver pour interdire un continuum urbain qui verrait la plaine totalement bâtie de Coustellet à Cavaillon.

La terre agricole, bien précieux sous-estimé, est ainsi durablement  préservée par des réglementations environnementales exigeantes et contraignantes mais à la hauteur de l’enjeu climatique.

L’étalement urbain à perte de vue étant un non-sens écologique, optimiser l’espace urbain déjà existant devient donc un objectif majeur pour toutes les communes. Notre PLU a bien pris en compte ces nouvelles mesures pour évoluer vers une ville plus vertueuse, certes plus dense mais aussi plus verte avec de nouveaux espaces publics enherbés, des sols moins goudronnés, plantés d’arbres pour limiter les îlots de chaleur urbaine.

Mais tous ces efforts pour une ville plus saine et agréable à vivre resteront vains si  la voiture ne cède pas un peu de place aux mobilités douces. Force est de constater que nos 17 Kms de voirie urbaine n’ont pas été conçus pour une séparation des usages motorisés et cyclables. Rien de bien surprenant, même les villes aujourd’hui les plus en avance sur les mobilités douces ont été confrontées à l’étroitesse de leurs rues et à l’impossibilité de tracer des pistes dédiées au vélo là où elles le souhaitaient. Elles ont tout de même obtenu une forte augmentation des déplacements en vélo par la généralisation du 30 Km/h avec des co-bénéfices immédiats : moins de pollution, moins de bruit , plus de sécurité pour tous.

Le CEREMA, organisme d’Etat partenaire des collectivités dans la mise en place des mobilités douces juge plus sécurisante l’intégration des cyclistes dans la circulation en zone trente .

La FUB, puissante fédération des usagers de la bicyclette  souligne également que l’utilisation de la bande cyclable en zone trente ne produit pas d’effet sécuritaire et accentue même les conflits aux carrefours et  ronds-points en positionnant le cycliste dans l’angle mort.

Les 400 mètres linéaires  de l’avenue Albert Camus, qui seront rénovés de juillet à décembre intègrent l’ensemble de ces réflexions et retours d’expériences de villes étrangères ou françaises « pro vélo ».

Invariablement, il y est constaté une diminution de l’accidentologie cycliste par leur plus grande visibilité et le marquage social de leur légitimité sur la chaussée face aux usagers motorisés.

En définitive, il faudrait bien peu de choses pour que nous retrouvions une ville apaisée, plus agréable  à circuler pour les piétons, les cyclistes et aussi pour les automobilistes sans que l’usage urbain des voitures soit remis en cause. Tous les modes de déplacements sont légitimes dès lors que les règles de bonne conduite et de respect mutuel sont respectées. 

Long et difficile objectif ! Assurément, et d’autant plus que bon nombre de nos problèmes sociétaux proviennent de nos rythmes de vie emballés misant sur la rapidité de nos déplacements pour espérer reconquérir quelques minutes perdues… !

L’été qui s’offre à nous avec ses petits temps de répit sera peut-être le bon moment pour repenser notre rapport au temps, et le retrouver…! En quelque sorte remettre les pendules à l’heure pour que nos vies et nos interactions sociales dans la rue en soient plus apaisées et rassurantes.

Un bien bel été à toutes et tous.

LE CONSEIL MUNICIPAL

Composition et informations

LE CONSEIL MUNICIPAL

Le conseil Municipal est composé du Maire, de 8 Adjoints et 18 Conseillers Municipaux.

LES MEMBRES DU CONSEIL MUNICIPAL

Découvrez le « Trombinoscope »

Patrick SINTES • Maire

Guy HOAREAU • 1er adjoint

Danielle MARROU • 2ème adjointe

Marc VALERO • 3ème adjoint

Monique JOANNY • 4ème adjointe

Laurent MARIANELLI • 5ème adjoint

Marie-José SCHREIDER • 6ème adjointe

Gwénaël LOUAISEL • 7ème adjoint

Marylise GEORGEN • 8ème adjoint

Jean-Claude VASSOUT • Conseiller municipal

Odile MOUGEOT • Conseillère municipale

Michel NOUVEAU • Conseiller municipal

Alain LARGERON • Conseiller municipal

Marie-José MONFRIN • Conseillère municipale

Bernard BOUDOIRE • Conseiller municipal

Syndie FABRE • Conseiller municipal

Olivia HILAIRE • Conseiller municipal

Franck STARON • Conseillère municipale

Florian MOLLIEX • Conseillère municipale

Christine NALLET • Conseillère municipale

Valérie MOUTTE • Conseillère municipale

Bijan AZMAYESH • Conseiller municipal

Séverine BERGERET • Conseillère municipale

Noël STEBE • Conseiller municipal

Jean-Yves RICHAUD • Conseiller municipal

Samuel PAGNETTI • Conseiller municipal

Jean-Noël JAUBERT • Conseiller municipal

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL
LES PROCÈS-VERBAUX DU CONSEIL MUNICIPAL
LISTE DES DÉLIBÉRATIONS
DÉLIBÉRATIONS

2022

DE 2022-050 – Renouvellement et actualisation des conventions relatives au service commun « Autorisation du Droit des Sols »

DE 2022-050 annexe

DE 2022-051 – Budget principal – Décision modificative n°3

DE 2022-052 – Budget « Immeubles de rapport » – Décision modificative n°1

DE 2022-053 – Provisions pour créances douteuses

DE 2022-054 – Admission en non-valeur de créances

DE 2022-055 – Attribution d’une subvention exceptionnelle

DE 2022-056 – Contrat Départemental de Solidarité Territoriale – avenant n° 2 (rectificatif)

DE 2022-057 – Redevance d’occupation du domaine public

DE 2022-058 – Dénomination d’un espace

DE 2022-059 – Approbation du rapport de la Commission Locale d’Evaluation des Charges Transférées (CLECT)

DE 2022-059 annexe

DE 2022-060 – Création de logements sociaux – Acquisition de la parcelle cadastrée section AV numéro 63 lieudit La Fromageone

DE 2022-061 – Construction du Centre de Première Intervention

DE 2022-062 – Recrutement d’agents en contrat Parcours Emploi Compétences (PEC) et avenant

DE 2022-063 – Création d’un emploi non permanent suite à un accroissement temporaire d’activité article L. 332-23 1° du Code Général de la Fonction Publique

DE 2022-064 – Création d’un emploi permanent – Modification du tableau des effectifs

 

 

PUBLICATIONS DES ACTES RÈGLEMENTAIRES

PUBLICATION DES ACTES RÈGLEMENTAIRES

Depuis le 1er juillet 2022, la publication sous format électronique des actes réglementaires et des actes ni réglementaires ni individuels des collectivités devient obligatoire pour les communes de plus de 3 500 habitants (ordonnance n° 2021-1310 du 7 octobre 2021 et le décret n° 2021-1311 du 7 octobre 2021) conférant à l’acte son caractère exécutoire.

ARRÊTÉS CONCERNANT LE DOMAINE PUBLIC

2022

Arrêté AR 2022-209 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur le chemin rural n° 17 à l’occasion de travaux de pose de réseaux électriques par l’entreprise SN EPM à partir du 11 juillet 2022 pour une durée de 30 jours – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-220 portant règlementation de la circulation sur la VC 110 classée route à grande circulation à l’occasion de travaux réalisés par l’entreprise ERT TECHNOLOGIES 13 du 02 au 03 août 2022 – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-221 portant règlementation de la circulation sur la VC 110 classée route à grande circulation à l’occasion de travaux réalisés par l’entreprise SN EPM du 25 au 28 juillet 2022 – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-222 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur le Chemin de la Folie à l’occasion de travaux de branchement d’eau et d’assainissement par l’entreprise BRIES TP à compter du 11 juillet 2022 pour une durée de 15 jours – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-223 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur l’Avenue Albert Camus à l’occasion de travaux de branchement d’eau par l’entreprise NEO TRAVAUX à compter du 25 juillet 2022 pour une durée de 5 jours – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-224 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur le Chemin de la Justice à l’occasion de travaux de branchement d’asainissement par l’entreprise BRIES TP à compter du 06 juillet 2022 pour une durée de 15 jours – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-225 portant règlementation de la circulation et du stationnement 6 Place Clément Gros à l’occasion d’un déménagement les 12 et  13 juillet – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-278 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur le Chemin de la Dévalade à l’occasion d’une livraison par l’entreprise LAFARGE le mercredi 20 juillet – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-281 portant règlementation de la circulation sur la Rue Antoine Gros et la Rue de la Croix du Puits à l’occasion de travaux de dépose d’un poteau d’éclairage public par l’entreprise GIORGI SAS à compter du 20 juillet 2022 pour une durée de 02 jours – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-282 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur l’Avenue Albert Camus à l’occasion de travaux de pose de poteau incendie par l’entreprise BRIES TP du 20 au 24 juillet 2022 – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-283 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur le Chemin de Sainte Anne à l’occasion de travaux réalisés par l’entreprise NEOTRAVAUX du 20 juillet au 05 août 2022 – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-285 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur la Place de l’Eglise à l’occasion d’un déménagement les 03, 09 et 10 septembre 2022 – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-289 portant règlementation du stationnement sur le Chemin de la Dévalade à l’occasion d’une livraison par l’entreprise PACABOIS le 05 août 2022 – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-290 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur le Chemin de Boulon Bas à l’occasion de travaux de réparation de canalisation d’eau par l’entreprise ASSAINISS’EAU à compter du 04 août 2022 pour une durée de 10 jours – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-291 portant interdiction du stationnement des caravanes dans l’enceinte de la Fête Votive du 6 au 13 septembre 2022 – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-292 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur les Place Clément Gros, Place du 8 mai 1945, Place de l’Église, Place Jules Ferry, Avenue du Luberon à l’occasion de la Fête Votive du 06 au 13 septembre 2022 et Rue Joseph Faraud du 09 au 13 septembre 2022 – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-293 portant prorogation de la règlementation de la circulation et du stationnement sur l’Avenue Albert Camus à l’occasion de travaux réalisés par l’entreprise FGM pour 1 mois – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-303 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur la Rue Daniel Bertrand à l’occasion de travaux de raccordement au réseau d’eau et d’assanissement par l’entreprise BRIES TP  – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-304 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur le Chemin de la Glissette à l’occasion de travaux de raccordement électrique par l’entreprise IMC TELECOM du 16 au 31 août 2022 – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-305 portant règlementation de la circulation et du stationnement sur le Chemin de l’Escanson à l’occasion de travaux de raccordement électrique par l’entreprise IMC TELECOM du 16 au 31 août 2022 – Arrêté publié le 05 août 2022

Arrêté AR 2022-315 portant permission de voirie permanente sur le Chemin des Escoubiho à l’occasion de travaux d’implantation de réseaux nécessaires au passage de la fibre optique par l’entreprise NEXLOOP – Arrêté publié le 11 août 2022

Arrêté AR 2022-316 portant permission de voirie permanente sur le Chemin des Escoubiho à l’occasion de travaux d’implantation de réseaux nécessaires au passage de la fibre optique par l’entreprise NEXLOOP – Arrêté publié le 11 août 2022

Arrêté AR 2022-320 portant réglementation de la circulation et du stationnement sur la Place de l’Eglise à l’occasion d’un déménagement par l’entreprise la CHEVALIERE le 08 septembre 2022 – Arrêté publié le 16 août 2022

Arrêté AR 2022-321 portant réglementation  du stationnement sur les 3 places devant le bâtiment de l’Hôtel de Ville à l’occasion d’un mariage le 09 septembre 2022 – Arrêté publié le 16 août 2022

Arrêté AR 2022-327 portant autorisation d’occupation du domaine public pour le vide-grenier du 28 août 2022 – Arrêté publié le 18 août 2022

Arrêté AR 2022-328 portant réglementation de la circulation et du stationnement Rue Oscar Roulet, Traverse du Docteur Illaire et une partie de la Place de l’Eglise à l’occasion du vide-grenier le 28 août 2022 – Arrêté publié le 18 août 2022

Arrêté AR 2022-331 portant permission de voirie et autorisation d’occuper le domaine public Route des Taillades pour l’entreprise ORANGE SOLUTIONS – Arrêté publié le 1er septembre 2022

Arrêté AR 2022-335 portant règlementation de la circulation sur la VC 110 classée route à grande circulation en agglomération pour des travaux par l’entreprise ERT TECHNOLOGIES 13 du 03 au 07 octobre 2022 – Arrêté publié le 1er septembre 2022

Arrêté AR 2022-337 portant règlementation de la circulation et du stationnement pour des travaux d’enfouissement de réseaux Avenue Albert Camus par l’entreprise FGM du 1er septembre au 14 octobre 2022 – Arrêté publié le 1er septembre 2022

Arrêté AR 2022-338 portant règlementation de la circulation et du stationnement pour des travaux de reprise d’assainissement par l’entreprise BRIES TP du 02 au 16 septembre 2022 – Arrêté publié le 1er septembre 2022

Arrêté AR 2022-339 portant règlementation de la circulation et du stationnement pour des travaux de pose de canalisations d’eau et d’assainissement par l’entreprise ATEA TP à compter du 05 septembre 2022 pour une durée de 2 jours – Arrêté publié le 1er septembre 2022

ARRÊTÉS CONCERNANT L'URBANISME
DECISIONS

2022

AU 2022-055 – Modification de marché n°1 avec la société ORAPI HYGIENE SUD EST

AU 2022-055 annexe 

AU 2022-057 – Signature avec SMACL d’un avenant n°2 pour la révision de la cotisation de l’année 2021 afférente aux garanties

AU 2022-067 – Signature avec AIR LIQUIDE France INDUSTRIE d’une convention de mise à disposition d’emballages de gaz

AU 2022-067 annexe

AU 2022-068 – Signature avec la société E.L.M. Leblanc du renouvellement du contrat d’entretien du 01/09/2022 au 31/08/2023 pour les 13 chaudières de la gendarmerie

AU 2022-073 – Signature d’une convention de partenariat relative à la mise en œuvre d’activités périscolaires pour les enfants de l’école élémentaire et maternelle.

AU 2022-073 annexe

AU 2022-075 – Désignation de Maître Grégoire LADOUARI, du cabinet MCL Avocats, pour défendre les intérêts de la commune

AU 2022-078 – Signature avec la SARL CAT et CHRIS d’une convention pour le ramassage, la capture et le transport d’animaux errants, blessés ou morts, de chiens dangereux et le ramassage collectifs de chiens et chats errants sur la commune de Robion pour l’année 2023

AU 2022-078 annexe

AU 2022-079 – Modification de l’article 3 de la décision n° 16 du 10 avril 2006 créant une régie de recettes pour le fonctionnement du service des fêtes et manifestations

AU 2022-080 – Désignation de Maître Grégoire LADOUARI, du cabinet MCL Avocats pour défendre les intérêts de la commune

AU 2022-081 – Désignation de Maître Grégoire LADOUARI, du cabinet MCL Avocats pour défendre les intérêts de la commune

LE C.C.A.S

Centre Communal d’Action Sociale

LE C.C.A.S

Présidé de droit par le Maire, Patrick SINTES, il est animé par sa Vice-présidente, Danielle MARROU. Il est composé de 5 élus épaulés par 5 bénévoles. Une professionnelle du social et 1 agent administratif y interviennent :

• Une assistante sociale référente RSA reçoit sur rendez-vous.

• Danielle ACED, assure l’accueil du public du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h.

On peut téléphoner à partir de 9h au 04.90.76.62.90. ou par mail à accueil@ccas-robion.fr 

Et n’oubliez pas que le CCAS est à la disposition de tous les Robionnais.

COMPOSITION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU C.C.A.S

Patrick SINTES (Maire et Président de droit)


Membres élus

Danielle MARROU (Vice-présidente)

Marie-José SCHREIDER

Marie-José MONFRIN

Odile MOUGEOT

Christine NALLET

Membres nommés

Bernard JULIAN

Dominique THIEFFRY

Mireille VESPIER

Aurélie ROUSSEL MARY

Gilbert LOHOU

Mairie de robion – Place Clément Gros – 84440 Robion

Tél. : 04 90 76 60 44 – accueil@mairie-robion.fr

Horaires : 9h/12h30 – 13h30/17h30